Rechercher
  • mathildeclouxpro

"Le théâtre peut beaucoup là où du moins il y a de la vie" B. Brecht

Mon travail comme actrice culturelle consiste à donner sens à cette phrase, inscrite au crayon sur le mur de ma chambre d'adolescente. Le théâtre n'est utile à rien; il n'a pas d'intérêt politique, ni économique. Inutile mais pas insensé, le théâtre est sans doute un des derniers lieux où des humains se rassemblent dans un espace et un temps communs; un lieu d'expression libre pour se raconter le monde en chair, en os et en direct. Le théâtre, ce n'est que ça : des humains qui bougent et parlent pour les autres qui les regardent et les écoutent. Dans cet acte, on cherche à partager ensemble une expérience sensible et critique où l'on donne et l'on reçoit une perception du monde. S'arrêter le temps d'une pièce; écouter, regarder, sentir et ressentir, et puis élaborer peut-être ensuite, développer un avis et prendre une position. Le théâtre est un lieu où l'on peut créer de la pensée, transmettre des enseignements et permettre des apprentissages. Sans les influences politiques et économiques, je pense même qu'il est le dernier lieu public qui permette la libre transmission d'informations, d'idées, de valeurs indispensables à une démocratie. Le théâtre c'est aussi un temps en dehors de l'engrenage de nos quotidiens pour faire place à la poésie et à la beauté. Un temps pour l'âme réellement. Enfin, c'est le lieu qui peut rassembler dans une expérience commune des humains de toutes sortes et créer entre eux un lien; un lieu pour le lien social en d'autres termes. Enjeu difficile, puisque le public vient pour le thème, pour le style, pour le comédien ou le metteur en scène, pour appartenir au groupe de ceux qui se cultivent, qu'une place de théâtre a son prix et que tous ne peuvent pas se l'offrir, etc. Tous des facteurs qui ne réunissent pas l'ensemble des gens. Enjeu louable, cependant, puisque "rassembler les différences " se raréfie. Avec la compagnie MATITA, je souhaite me concentrer sur ces buts, au-delà des peurs, de l'égo, de la recherche de reconnaissance, du copinage. Il s'agit de développer un savoir pour traduire le monde et le transposer sur la scène, avec justesse, avec fidélité pour qu'il puisse agir sur les plans cognitifs, émotifs et sociaux; pour qu'il puisse beaucoup, là où du moins il y a de la vie.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout